Vérifications relatives à l’adéquation du processus d’ozonation – Recommandation

VSA, 2017, adaptée 2020

Notes explicatives sur les adaptations 2020, article A&G 10/20 Grelot et al., Télécharger

Recommandation du VSA rédigée par P. Wunderlin (VSA) en collaboration avec C. Abegglen (VSA), E. Durisch-Kaiser (AWEL), Ch. Götz (Envilab), A. Joss (EAWAG), C. Kienle (Oekotoxzentrum), M. Langer (Oekotoxzentrum), A. Peter (WVZ), S. Santiago (Soluval), F. Soltermann (EAWAG, jetzt BAFU), U. von Gunten (EAWAG), M. Weil (ECT) et S. Zimmermann-Steffens (BAFU).

Résumé

Avec une étape de traitement supplémentaire visant à éliminer les micropolluants, un large spectre de substances est éliminé des eaux usées et la qualité de l’eau est ainsi améliorée de manière significative. Parmi les procédés qu’il est possible d’appliquer, l’adsorption sur charbon actif ou l’ozonation sont actuellement disponibles. Nous savons que certaines eaux usées ne conviennent pas à un traitement par ozonation, notamment en cas de rejets importants d’eaux usées industrielles ou artisanales. Dans de tels cas, des sous-produits d’oxydation indésirables peuvent être formés à des concentrations élevées, ce qui doit être évité. Par conséquent, il convient d’examiner suffisamment tôt, au cas par cas, si des eaux usées spécifiques conviennent à un traitement par ozonation. En plus des autres aspects, tels que les coûts ou la consommation d’énergie, ce point constitue une condition limite importante pour assurer une protection efficace des cours d’eau et doit être pris en compte dans le choix du procédé.

La marche à suivre pour effectuer ces vérifications est décrite en détail ci-après. Les analyses sont effectuées en plusieurs étapes et se répartissent dans les catégories suivantes:

(1) Etude du bassin versant
(2) Mesures à l’entrée de l’ozonation planifiée
(3) Analyses en laboratoire
(4) Bioessais

Sur la base de l’étude générale du bassin versant, les analyses deviennent de plus en plus spécifiques, afin de pouvoir interrompre les vérifications à tout moment en cas d’eaux usées inappropriées et ainsi économiser des coûts.

Cette recommandation s’adresse à tous les acteurs impliqués dans le choix du procédé dans le cadre d’un projet d’extension.

  • Année de publication:  2017

Retour à la vue d'ensemble