Kantonale Planung Vaud

Kt. Vaud, Direction de l’environnement industriel urbain et rural, 2017

Dokument Traitement des micropolluants dans les stations d’épuration vaudoises.

Zusammenfassung

Les micropolluants sont des substances chimiques qui se trouvent dans la composition de pratiquement tous les produits utilisés dans notre vie quotidienne. Ils sontsusceptibles, parfois à des concentrations très faibles, d’avoir des effets néfastes sur l’être humain et l’environnement et une part très signi cative d’entre euxtransite par les réseaux d’eaux usées et les stationsd’épuration (STEP).

En mars 2014, le Parlement fédéral a approuvé une modi cation de la loi sur la protection des eaux instaurant un nancement national pour l’équipement d’une centaine de STEP avec une étape supplémentaire de traitement pour éliminer les micropolluants.

L’épuration vaudoise se caractérise par une forte décen-tralisation : le parc des STEP est le plus dense de Suisse avec 163 installations, dont les deux tiers d’une capacité inférieure à 2’000 équivalents habitants. Avec près de 800’000 habitants, la contribution du canton de Vaudà la charge de micropolluants dans les cours d’eau etles lacs est élevée.

Cette situation offre une opportunité de rationaliserl’épuration cantonale, en opérant des regroupementsrégionaux permettant d’améliorer signi cativement la qualité globale du traitement des eaux. Avec un dispositif optimal de 16 STEP régionales présentant un niveau de traitement élevé, 90% de la population vaudoise pourra ainsi bénéficier d’une épuration remise à neuf et à l’état de la technique avec un rapport coûts-efficacité optimal. La qualité des eaux deslacs et des cours d’eau se verra renforcée, avec une incidence positive sur la santé de la population tant ence qui concerne l’alimentation en eau potable que les activités en lien avec l’eau.

A cela s’ajoutent des regroupements de moindreampleur, sans traitement des micropolluants, et desraccordements de STEP vaudoises à des installations situées dans des cantons voisins. Un examen plus approfondi reste en outre nécessaire afin de clarifier si certaines STEP de « petite taille » devraient mettre enplace un traitement des micropolluants pour protégerdes milieux écologiquement particulièrement sensibles ou indispensables pour l’alimentation en eau potable.

Des investissements très importants sont nécessairespour amener le parc des STEP vaudoises au niveau des nouvelles exigences. En particulier, l’amélioration des traitements biologiques d’ancienne génération jusqu’au stade de la nitrification, prérequis nécessaire à un traitement avancé économique des micropolluants, coûtera plus cher que le traitement avancé lui-même.

  • Publikationsjahr:  2017

Zurück zur Übersicht