Expériences avec les sondes UV/VIS pour surveiller l’élimination des composés traces dans les stations d’épuration

VSA, 2018

Fiche d’information de C. Abegglen (VSA), C. Bassanello (VSA-Gruppe Messtechnik), M. Böhler (Eawag), M. Brennecke (Triform), P. Eberhard (ARACOM), J. Fleiner (Eawag), J. Grelot (VSA), M. Hachenberg (Wupperverband), M. Hofer (unimon), M. Horisberger (Triform), A. Joss (Eawag), J. Neef (KomS), R. Pfendsack (ARA Reinach), A. Piazzoli (Envilab), A. Riedener (Sigrist Photometer), M. Schachtler (ARA Neugut), S. Vogel (Endress und Hauser), P. Wunderlin (VSA) et M. Zbinden (Hach Lange).

Résumé

Le ∆CAS254 corrèle bien avec l’élimination des composés traces et fournit de précieuses informations sur le fonctionnement de l’étape MP. L’ajout d’ozone peut être fortement optimisé par le pilotage et la régulation des procédés d’ozonation selon le CAS254,entrée ou le ∆CAS254. En casd’utilisation de charbon actif, les sondes CAS254 servent soit au pilotage selon le CAS254, entrée (maispeu d’expériences ont été recueillies à ce sujet) ou complètent le pilotage et le réglage poursurveiller l’élimination des MP. Les données des sondes online complètent les analyses enlaboratoire prescrites par la loi pour surveiller le taux d’épuration.

Dans la mesure où l’assurance qualité des sondes UV/VIS est fastidieuse pour obtenir un signal stable, il faut s’attendre à une augmentation des frais de maintenance au moins pendant la phasede mise en œuvre. L’acquisition de sondes online doit donc faire l’objet d’une réflexion sérieuse.Comme alternative, les valeurs de mesure UV issues du spectromètre UV/VIS du laboratoire de la STEP peuvent être utilisées comme paramètre de contrôle.

  • Année de publication:  2018

Retour à la vue d'ensemble